Hommage aux grands artistes

Bien qu'autodicate, Michel ne manquait pas de références artistiques ; et sans jamais vouloir imiter les grands maîtres, il ne s'inspirait pas moins de leurs oeuvres. A noter cependant que cet amoureux de la période Renaissance a davantage revisité les tableaux et scuptures du XIXe et XXe siècles et qu'il était très admiratif des arts japonais (estampes, jardins, bonzaïs...).

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •